La Cité des Damnés !

LE FORUM DE LA COMMUNAUTÉ FRANCOPHONE DES JOUEURS DE MORDHEIM (Site non officiel et non approuvé par Games Workshop Limited)
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Récit] Averlandais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edegärd
Serviteur
Serviteur
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: [Récit] Averlandais   Mer 11 Juin 2008 - 18:42

Salut à tous, et bien voilà comment à commencé ma série de scénario ayant pour héros une bande d'averlandais.
Cette première partie n'étant qu'une présentation, dites moi si le reste vous intéresse et si c'est le bon endroit pour le poster.

MERCENAIRES

La route de la gloire et des richesses s’étalait devant eux. De cela, Edegärd Brownstein était persuadé. Et pourtant, les cinq guerriers étaient partis, que dis-je, avaient déguerpies six jours auparavant des contreforts averlandais sans demander leurs restes. Il est vrai qu’en attendant la reconnaissance dut aux héros, le capitaine, et sa grande gueule, était plutôt habitué aux rixes et aux embrouilles. La dernière en date l’ayant forcé à s’esquiver prestement, suivi des quatre hommes qu’il avait jugé les plus capables, et à qui il avait dut donner les restes de sa bourse que les gardes n’avaient pas garder « pour ne pas les voir passer ».

A présent, Edegärd observait sa troupe dans les lueurs dansantes du feu de camp. Les deux lanciers étaient assez endurcit, mais leurs armures de plaques impeccables trahissaient un entraînement martial qui risquait de les voir déroutés dans le monde du mercenariat. La paire de fusillers paraissait pouvoir mieux se fondre dans ce nouvel environnement, mais ce n’était qu’une apparence, car ils avaient plus l’habitude des grands champs de bataille et de ses angles de vues étendus.

Mais le capitaine, dans son armure étincelante, armé d’une lame d’aspect redoutable et parer d’un écu impressionnant, ne doutait pas de leur capacité à s’adapter, ni de leur efficacité au combat. Ils les emmenaient à Mordheim, sûre que leurs qualités seraient reconnues à leur juste valeur … marchande.

Revenir en haut Aller en bas
Edegärd
Serviteur
Serviteur
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [Récit] Averlandais   Mer 18 Juin 2008 - 10:26

Bonjour à tous, bon allez je tente un 2è volet

(je le met là quand même, parce que
1 - je pense que ce que je fait là relève plus de l'inspi que de la campagne
2 - euh ... je sait pas comment créer ma propre section campagne ... désolé)

Donc, en utilisant les règles d'empire en flamme, voilà ...

SUR LA ROUTE

Le lendemain, le capitaine Brownstein menait sa troupe sur la route de la ville maudite.
- « … et l’or coulera à flot
- Dans la bourse du matelot-o-o
- Et l’argent tant qu’il pourra
- Dans les poches du soldat-a-a »
Chantait joyeusement la petite troupe, pour la plus grande exaspération d’Edegärd.


- « Fermez la un peu, les routes ne sont plus très sures. Alors ouvr … »
Mais, avant qu’il n’ai put finir, la forme massive d’un minotaure déboula de derrière un rocher à droite de leur chemin.
- « Formation défensive ! », hurla-t-il alors que lui-même se lançait au devant du monstre écumant de rage.
Les quatre soldats réagirent au quart de tour, les lanciers se mettant en protection des tireurs, qui avaient épaulés leurs arquebuses. Maintenant, en alerte, ils scrutaient la forêt bordant le chemin par la gauche, et la colline le surplombant à droite. Et il ne fallut qu’un instant pour y voir apparaître le reste de la horde en deux groupes de deux, dont l’un dirigé par une bête musculeuse, armé d’une énorme hache-masse.



Alors que le capitaine encaissait vaillament la charge du mastodonte, les premiers tirs ralentirent les gors qui avançaient vers la route. Mais leur chef, surgissant de derrière ses hommes, atteignit le premier lancier, qu’il projeta à terre dans une gerbe de sang, le mettant hors de combat.
Très rapidement, les cinq hommes-bêtes submergèrent les fantassins malgré une défense héroïque, ponctué de tir de pistolet à bout portant, qui réussirent à éliminer l’un de leurs adversaires.
Mais soudain, un cri d’agonie déchirant, marqua un temps d’arrêt dans l’affrontement. Edegärd se retourna, laissant derrière lui le corps ensanglanté de son énorme adversaire. Avec un hurlement à vous glacer le sang, le capitaine, levant haut son épée rouge écarlate, se précipita sur le reste des bêtes hirsutes. Malgrés leur supériorité numérique, la ténacité des humains et la puissance de leur chef, eu raison du peu de courage des Gors, qui s’enfuirent dans la forêt, précédé de leur chef.
Revenir en haut Aller en bas
Edegärd
Serviteur
Serviteur
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [Récit] Averlandais   Mer 2 Juil 2008 - 10:02

Pour ce 2ème scénario, les hommes bêtes sont déployés en groupe autour d'un feu à un bout et les averlanders à l'autre bout.
Les hommes bêtes ne bougent pas tant que le chef n'a pas réussit un jet d'INI pour repérer la menace (réussit au premier tour !)


LA TANIERE

Il avait fallut une semaine pour se remettre de l'embuscade des monstres chaotiques mais Edegärd ne voulait pas en rester là.
- « On sait où ils sont partis » dit-il doucement en regardant sa troupe réunit autour d'une table d'auberge où ils avaient trouvés refuge.
Ils étaient seul, l’aubergiste était occupé aux cuisines, et les serveuses dormaient encore. Ce fut Arthor qui parla, comme d’habitude, et les autres écouteraient le guerrier des montagnes qui étaient leur aîné.
- « On ne connaît pas cette forêt, ils seront dans leur tanière et ils ne nous ont pas ménagé la dernière fois ». Il ne semblait pas vraiment penser ce qu’il disait, juste énoncer des faits, sans jugement sur leur signification. »
Tous attendaient maintenant la réaction de leur chef. Il repris avec un grondement.
- « Ils ont fuit la queue entre les jambes », puis plus posément « mais ils sont chez eux, il faudrait être fou pour les poursuivre là »
Mais il rajouta avec un sourire carnassier.
- « Jamais ils ne penseront qu’on puisse le faire »
Il marqua une pause, mais aucun ne protesta à son grand soulagement. S’il voulait les emmener jusque dans les bas fond de la ville maudite, ils ne pouvaient se permettre de douter de leur forces.
- « et puis pensez aux richesses que ces pillards ont dut amasser ! », rajouta-t-il avec un grand rire, aussitôt imiter par les quatre autres.
Le lendemain soir, ils pénétrèrent dans la forêt et ne mirent pas longtemps à trouver le repaire puant des bêtes, mais les armures lourdes des averlandais ne leur donna pas vraiment l’effet de surprise.
La harde se jeta sur eux comme un seul homme, et les deux tireurs ne purent guère les ralentirent au milieu de cette végétation. Trop rapidement pris au corps à corps, la puissance des hommes bêtes mis à mal les mercenaires, et le capitaine ne put réussir à renverser la situation à lui tout seul. Il ordonna donc un replis, ressemblant plus à une débandade, pour éviter le massacre qui s’annonçait.
Mais malgré cette fuite désordonner, les dégâts ne furent que très superficielles, et l’assaut riche en enseignement … ils étaient prêt à affronter les ruelles sombres de l’enfer de Mordheim !


pas eu le temps de prendre des photos ...
mais malgré une défaite, pas de mort et surtout augmentation des hommes de main ... 12 et 12 !!! deux nouveaux héros
j'équipe le guerrier avec une épée à la place de la lance
le tireur pose son arquebuse au profit de 2 pistolets
recrute un nouveau garde des montagnes lui aussi avec armure bouclier casque et lance
et mon capitaine achète une épée en ithilmar, qu'il n'avait pas réussit à trouver à la fin du premier scénario
Revenir en haut Aller en bas
Edegärd
Serviteur
Serviteur
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [Récit] Averlandais   Ven 11 Juil 2008 - 18:35

LE CONVOI

Lorsqu’ils arrivèrent dans les faubourgs de la ville sombre, ils purent apercevoir une étrange procession. Six squelettes en armes avançaient de leur démarche saccadée, transportant ce qui semblait être des coffres. Sans un mot, mais en suivant les gestes de leur commandant, les hommes se déplacèrent vers les premières ruines, pour pouvoir prendre cette sarabande en embuscade.



Visiblement, ils devaient passer sous une arche pour arriver aux portes délabrées de la sortie de la ville. Minos partie seul de son côté pour monter dans le bâtiment qui les surplombait.



Pendant se temps, le reste du groupe avançait prudemment à couvert pour leur couper la route.
Tout à coup une flèche vint se planter aux pieds de Artohr, qui relevant la tête, aperçut un groupe de Reiklanders arrivant de l’autre côté, qui apparemment, avaient les mêmes intentions qu’eux.
Il n’y avait pas une seconde à perdre, Arthor franchissait un bâtiment par la gauche, accompagné par les deux lanciers, l’arquebusier montait dans ce même bâtiment pour avoir une vue d’ensemble, et le capitaine passait par la droite pour refermer la tenaille.




Les Reiklanders ne semblait pas enthousiaste à l’idée de se frotter aux morts-vivants, et leur hésitation profita aux Averlanders qui tombant sur l’avant-garde s’emparèrent du premier coffre. Mais le capitaine des sangliers sauvages, avait stoppé l’autre moitié du convoi permettant à ses propres hommes de se jeter sur le coffre.
Pendant que son second emmenait le trésor en lieu sur, Edegärd s’interposait devant les squelettes, couvert par Minos juste au dessus de lui. Mais les guerriers du Reik se chargeant eux-mêmes des morts-vivants, il se retrouva face à un mercenaire armé d’une épée à deux mains. Ne lui laissant pas le temps d’armer son bras, il le cloua au sol pour le compte.
Mais sur sa droite, le dernier pantin morbide qui s’effondra, laissa place au capitaine adverse le marteau à la main. Les deux chefs se retrouvèrent face à face, séparés par un coffre. Sachant qu’il ne pourrait jamais l’emmener assez rapidement, les deux hommes se ruèrent l’un sur l’autre en hurlant. S’en suivit une passe d’arme interminable, et même si Cedrik mis un genou à terre une fois, il se redressa aussitôt pour continuer le combat. Et ce n’est qu’en voyant ses acolytes s’enfuirent, que le capitaine Reiklander concéda la victoire à son homologue.
Revenir en haut Aller en bas
Edegärd
Serviteur
Serviteur
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [Récit] Averlandais   Mer 1 Oct 2008 - 19:25

AU VOLEUR !

La ville de Mordheim s’étalait à présent devant eux, enfin normalement … le soleil n’arrivant pas à percer le nuage pestilentiel qui recouvrait les ruines dans un linceul de ténèbres perpétuelles. Le capitaine indiqua à la troupe un endroit à l’écart pour monter un camp de fortune et les hommes s’affairaient à y planter leurs tentes et y délimiter les commodités.
Leur première nuit à l’orée de la cité maudite fut bien au-delà de ce qu’ils s’étaient imaginés.
Des cris déchirant retentissaient par moment, couvrant des bruits étranges dont ils n’arrivaient même pas à déterminer l'origine. Mais le pire, était les moments où, sans prévenir, le silence tombait. Un silence pesant, empreint de menace, où l’on se sentait observé de toute part. A ce moment là, l’on pouvait presque sentir la main froide de la mort sur son épaule.

Mais finalement, au matin, ils se rendirent compte que c’était plutôt les petites mains gracile d’un halfling qu’ils auraient dut redouter. Les traces du petit voleur, leur indiquant clairement ce qu’il était venu chercher et le mal qu’il avait eu à trainer l’armure d’Edegärd hors du camp par un trou béant pratiquer à l’arrière de sa tente. Comment avaient-ils put ne pas s’en rendre compte ? La honte le partageait à la rage dans leurs esprits échauffés. Cela ne pouvait rester impuni.

Le voleur n’avait, bien sure, pas réussit à camoufler sa piste avec son fardeau. Les averlanders comptaient bien lui prouver qu’il avait eut les yeux plus gros que le ventre, ce qui paraissait normal pour un petite-gens. En ce rapprochant de son repaire, il apparut que leur proie s’était réfugier auprès d’une compagnie de reiklanders.
-« On va leur expliquer la situation ? » intervint Athor
Le capitaine se tourna vers son second, le regard mauvais.
-« Leur expliquer quoi, à ton avis. Tu crois réellement qu’ils vont nous la rendre en s’excusant ! »
Le reste de la troupe, s’entreregarda. Ils commençaient à comprendre. Plus d’armée, plus de loi, plus de règles qu’aucunes troupes n’auraient transgressées. Ils étaient ailleurs, dans un monde devenu fou où chacun usaient de ses armes pour ne pas être englouti dans le feu et le sang des combats.
-« Suivez-moi ! », leur annonça doucement le capitaine.

Le groupe de guerrier s’enfonça dans les ruines proches, pendant que les arquebusiers se mettaient en position de tir.

Sur un signe de leur chef, les détonations rompirent le silence, et un guerrier Reik s’effondra sonner pour le compte. Les Averlander se ruant à l’attaque ne furent même pas inquiétés par les quelques flèches, lancées au hasard par les archers pris par surprise.

Edegärd, repéra une ombre au coin du bâtiment, qu’il longeait. Immédiatement, il contourna l’angle, prêt à frapper et se retrouva aux prises avec un bretteur qui l’attendait de pied ferme.

Minos et l’un des tireurs, tentèrent de prendre de la hauteur dans les ruines, mais leur manque d’entrainement dans cet exercice les trahit. Le capitaine étant seul en avant, Arthor se rua à son secours. Le voyant débouler, le voleur se joint à un archer pour tirer sur le sergent, mais leurs projectiles sont déviés par son armure. Les gardes des montagnes quant à eux, en position pour recevoir la charge de leurs adversaires, les neutralise grâce à l’allonge de leur lance, un reiklanders allant jusqu’à s’empaler sur l’un des piques dans une dernière gerbe de sang.
S’en suivit comme un moment de flottement, les coups d’épées se firent imprécis, les projectiles passèrent hors de portée … quant une flèche vint sonner un lancier Averlander et Arthor mit à terre le bretteur qu’il affrontait, pour ensuite, le mettre définitivement hors de combat d’un puissant revers de son épée.

Pendant qu’Edegärd maintenait toujours les autres ennemis à distance, Minos apparut dans le bâtiment au dessus de la mêlée, mais le tumulte ne lui permit pas de se faire décisif.
Et là, tout bascula pour le groupe de l’Averland. L’un des tireurs reçut une flèche précise qui le força à battre en retraite, le capitaine Reiklander jeta à terre l’un des lanciers pendant que son second réussit à placer un formidable coup de hache dans les côtes du chef Averlander, le laissant tétanisé au sol, dans l’incapacité de poursuivre le combat.
Mais loin de se laisser démoraliser, la troupe d’Edegärd ne s’en trouva que plus motivé à écraser ces importuns. Et se sont les tireurs qui rétablirent l’équilibre. D’un coup d’arquebuse en pleine tête, le petit voleur, se retrouva gisant au sol dans une mare d’hémoglobine, alors que Minos, de sa position surélevée, se chargea du dernier bretteur.

Résistant de manière héroïque dans des corps à corps peu avantageux, les Averlanders gagnèrent suffisamment de temps pour que l’homme aux pistolets puisse recharger et assurer son prochain tir. Et là, les plombs de son arme firent des merveilles. Non content de sonner l’un des archers, leur force de pénétration allèrent jusqu’à exploser à la figure de celui placé légèrement derrière lui, le mettant hors de combat.

S’en était trop pour les mercenaires du Reik, se dernier coup les faisant s’envoler dans toutes les directions, laissant derrière eux le butin que les Averlandais venaient réclamer de plein droit.
Une fois remis de leurs petites blessures et ayant fait le tri dans ce que les autres avaient laissés, ils se remirent en marche vers leur camp de base. Mais quelle ne fut pas leur stupéfaction, lorsqu’apparut au détour d’une ruelle, un groupe de réfugier cherchant à fuir cet endroit maudit. Edegärd et ses hommes décidèrent de leur donner un peu de nourriture pour leur voyage, ce qui leur fut remercié par une bonne information …
Revenir en haut Aller en bas
Gurdil
Serviteur
Serviteur
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 23
Bandes jouées : Guerriers fantômes, bientôt elfes noirs
Date d'inscription : 08/10/2008

MessageSujet: Re: [Récit] Averlandais   Mer 15 Oct 2008 - 17:11

Comme je sais que ce n'est pas agréable de ne pas avoir de réponse, voila la mienne.

C'est une bonne campagne et j'aime bien tes scénarios, que des points positifs donc.

Bonne continuation ! Cool


Dernière édition par Gurdil le Ven 17 Oct 2008 - 18:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Edegärd
Serviteur
Serviteur
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [Récit] Averlandais   Mer 15 Oct 2008 - 19:13

Cher Gurdil,

ne posant aucune question dans ce sujet (et n'étant pas hyper actif sur le forum Rolling Eyes ), je ne m'attend pas à des tonnes de réponses Wink

mais sinon, ça fait vraiment super plaisir d'avoir un p'tit message encourageant de temps en temps, pour me dire que l'on me lit quand même et que c'est pas trop mal (ou même pour me dire ce qui cloche !!!)

alors mille merci Gurdil et aussi à tout ceux qui jette un petit coup d'œil sur cette campagne Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Les Fils de Grugni
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 4026
Age : 97
Bandes jouées : Middenheimers,Mineurs nains, Possédés,Skavens et mes bandes préféré: Nordiques et Répurgateurs .
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: [Récit] Averlandais   Jeu 16 Oct 2008 - 23:24

T'inquietes, on la surveille ta campagne^^.
Bon c'est vrai que c'est surement la partie "campagnes" qui bouge le moins , perso, ce n'est pas la que je passe le plus de temps....

Quoiqu'il en soit, ta campagne est très bien présenté et très bien agrémenté de belles photos, continue on aime tous ça!!!! :Smileymord:

Et Edegard l'important ce n'est pas la quantité mais plutot de participé!!!!

_________________


« Une fois de plus un combat.
Le dernier et le meilleur que je connaîtrai jamais.
Vivre et mourir en ce jour.
Vivre et mourir en ce jour »

-« Voyez cela, je vois mon père. Voyez cela, je vois ma mère et mes sœurs et mes frères. Voyez cela, je vois tous mes ancêtres qui sont assis et me regardent. Et voilà qu'ils m'appellent, et me demandent de prendre place à leur côté dans le palais du Valhalla, là où les braves vivent à jamais… »




-Du Rhum des femmes et d'la bière nom de dieu!!!


[size=9]
-Ecraser ses ennemis!
-Les voir mourir devant soi!
-Et entendre les lamentations de leur femme!
http://www.youtube.com/watch?v=NyJx3So8q6o

-Qu'importe le temps,quoiqu'il advienne, je finirais , a 95 ans, en maison de retraite,les dés a la main...... 
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Balban
Recrue
Recrue
avatar

Nombre de messages : 181
Age : 34
Bandes jouées : Nordiques, Nains du Chaos, Nains, Halflings, Bretonniens, Répurgateurs, Soeurs de Sigmar, Skavens, Morts vivant ...
Date d'inscription : 13/11/2007

MessageSujet: Re: [Récit] Averlandais   Ven 17 Oct 2008 - 11:37

Effectivement pour ma part j'aime aussi la suivre et observer les belles photos qui l'agrémente mais je ne voulais pas répondre pour ne pas flooder le post justement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Edegärd
Serviteur
Serviteur
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 25/05/2008

MessageSujet: Re: [Récit] Averlandais   Ven 17 Oct 2008 - 23:38

Bon bah voilà, vous allez m'obliger à flooder mon propre post Laughing

donc vraiment merci pour les encouragements, j'avais bien vu que j'avais des visites sur mes sujets, et j'espère que tout ceux qui sont venu auront au moins trouver ça intéressant, mais surtout n'hésiter pas à me donner votre sentiment et vos remarques en tout genre

mais en tout cas, si j'ai décider de poster sur ce forum, c'est que j'y est toujours trouver une excellente ambiance, alors merci à tous, et j'essaye de continuer au plus vite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit] Averlandais   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récit] Averlandais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Récit] Averlandais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité des Damnés !  :: Le Vieux monde :: Rencontres, tournois & rapports de bataille-
Sauter vers: