La Cité des Damnés !

LE FORUM DE LA COMMUNAUTÉ FRANCOPHONE DES JOUEURS DE MORDHEIM (Site non officiel et non approuvé par Games Workshop Limited)
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les artefacts sont convoités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jugaka
Serviteur
Serviteur
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 36
Bandes jouées : Skaven, Protectorat de Sigmar
Date d'inscription : 07/06/2015

MessageSujet: Les artefacts sont convoités   Mar 26 Juil 2016 - 22:01

Je vous fais part du resumé de la partie à 3 que nous avons effectué au club lundi 25/07/16 au soir.
Cette partie m'a donné envie de relancer une campagne (si si si ). Plus simple mais c'est une autre histoire. Qu'est ce qu'on fait pas pour jouer nos figurines tous justes terminées cheers
Revenons a Mordheim, cette citée pleine de surprises...

Preambule:

Bohemond tenait fermement sa lance. La pluie ne cessait de tomber depuis plusieurs jours. Il en avait perdu le compte. Il progressait dans une ruelle sombre, le long des ruines de la cité de Mordheim. La taverne du vieux Bouc, appellée plus communement "Chez Morice le poissard" se trouvait à des lieues a présent. Les rumeurs d'un rodeur frontalier prénomé Mikus, les avaient interpellé. Il parlait d'une batisse encore debout, repere d'un sorcier qui pratiquait la magie noire. Les compagnons de Bohemond s'etaient empressés de payer le rodeur pour ces informations. En partant, ils étaient passés voir le banquier Thot pour acheter des equipements à credit. Ce dernier leur avait donné une grosse somme en Couronnes d'or en echange d'un animal pour assouvir sa passion avec la nature...
Pierre de Saint Gilles n'avait pas voulu prendre d'arme de tir. Trop cher selon lui. Le groupe de Templiers de Sigmar s'etait deplacé. Marchant jour et nuit, ils avaient croisé un étrange vendeur de Poulpe Petitof. BOhemond en avait achete un. Il l'avait mangé tout cru et avait failli s'etouffer avec.
A present, la maison etait en vue. On ne voyait pas bien et Bohemond resserra  sa poigne sur son bouclier. Son groupe n'etait pas seul. Il y avait d'autres bandes dans le coin.
Le rodeur aurait il donné la meme information a plusieurs personnes ? Fort probable pensa Bohemond.


C'est alors qu'un carreaux siffla et termina sa course sur le mur, a une main de sa tete.
Bohemond maudit la pluie et couru vers la demeure...

La batisse était en face de nous. Les morts-vivants avaient deja malheureusement pris possession des lieux. On entendait dans l'air une musique a base de tambours et de cors. Paul, le jeune acolyte frissonna aussitot. Cette musique du nord fit remonter en lui des souvenirs qu'il avait jurer d'oublier... Une bande de Norse trainait dans le coin.



Bohemond apercevait des chauves souris qui tournaient autour du toi de la batisse. Un vampire devait attendre son heure non loin. Sa haine des forces sombres du chaos allait refaire surface...
Il jeta un coup d'oeil autour de lui. Ses compagnons étaient avec lui et ils avaient envi d'en découdre ! Godefroi et Pierre dégainèrent leurs épées. Les 2 archers et les 2 arbaletriers étaient prets. Paul tenait son épée à deux mains, imitant la  tenue rassurante du Pretre Guerrier. Bernie le chien de combat trottait autour du groupe...



Nous vimes des zombies se rapprocher des ruines d'une maison. Le pretre guerrier garda la laisse de Bernie dans sa main. Sa lourde épée brillait dans son dos. Les copains se ruèrent vers les zombies. On se doutait bien qu'il y avait un piege quelque part mais que voulez vous, avec des fanatiques, on ne raisonne rien. Sous les cris de Sigmar Vult, nous parcourûmes rapidement la distance du decouvert. Un carreau d'arbalete fit mouche et un zombie tomba au sol, pour se relever quelques instants plus tard...



Le binome sur notre gauche tira un carreau et un fleche d'arc. Ces tirs traversèrent notre groupe en pleine course. C'est en tournant la tete à droite que Godefroi apercu, au detour d'une ruine, la silouette d'un loup funeste! le voila le piege ! Bohemond se mit en position pour intercepter la charge, au cas où...



C'est avec surprise que Bohemond de Tarente vit tomber Le pretre guerrier au sol. Une fleche était fichée dans son épaule. Le tir provenait de la tour. On ne voyait rien du tout et pourtant, le Chef etait au sol. Le Loup funeste en profita pour attaquer Pierre de Saint Gilles qui arrivait porter assistance à Paul l'acolyte. Ce jeune puceau avait chargé les zombies à lui seul, ignorant sa peur. Il en fracassa meme un qui ne se releva jamais plus. En moins de 10 seconde, la situation avait évolué de maniere dramatique. Il fallait vite réagir.



Au loin, les norses se rapprochaient de la tour de l'ancien sorcier. Les combats faisaient rage. Mais nous étyons trop occuper a sauver nos ames. Cette aide était bienvenue.



Paul fracassa un deuxieme zombie. Le Pretre guerrier se releva et aida Pierre a terrasser le Loup funeste. Nos amis decocherent carreaux sur carreaux. Les fleches pleuvaient sur la tour et puis tout bascula. Nous vimes un homme avec une cape tomber du dernier etage, son corps transperce par plusieurs fleches. Il avait l'air robuste avec toutes les drogues qu'il avait ingurgité. Heureusement il était loin et désormais, hors de combat. Puis, nous vimes la chauve souris s'enfuire. Les goules coururent se cacher. Le Vampire Eldarius avait recupéré se qu'il était venu chercher mais notre intervention avait précipite son depart, preferant sa survie à quelques artefacts...



A peine avions nous crié victoire que les loups norses nous chargerent. Paul fut mordu a ce moment. Sa vilaine blessure le fait encore souffrir. Le Pretre guerrier lacha Bernie. Les archers sur notre gauche furent assaillis. Comment lutter avec 2 dagues face à ces betes feroces ?
Pierre de Saint Gilles décida de venir les aider. Il s'elanca pour leur venir en aide. La limite de sa charge l'amena au contact du corps à corps et il put pulveriser ces animaux sauvages.



Bohemond en revanche sentit une vive douleur dans son dos. Il tomba au sol sous la douleur. Un carreau ami s'etait planté dans sa chair alors qu'il avait visuel sur un nordique armé d'une hache. Un berserker surgit. Les copains tomberent les uns apres les autres. Le pretre guerrier etait hors combat. Les croisés entonnèrent un chant sacré Sigmarite et le souffle du Dieu  se posa sur Mordheim quelques instants. Le sang  rendait le sol glissant. Les coups faisaient mouches de part et d'autres.
Soudain, les norses de Locky reculèrent, emmenant leurs blessés avec eux.
Le Protectorat de Sigmar avait gagné quelques instants de repos.

Revenir en haut Aller en bas
 
Les artefacts sont convoités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les artefacts sont convoités
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
» Ah bon ? Les Haïtiens sont des canibales !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cité des Damnés !  :: Le Vieux monde :: Rencontres, tournois & rapports de bataille-
Sauter vers: